La Socialisation

 

 

La socialisation est la partie de l’éducation du chien qui est probablement la plus importante, puisque c’est elle qui détermine la relation du chien avec son environnement et qui lui permet de s’adapter à différentes situations dans la vie.

Mais quand doit-on commencer à socialiser un chiot? Entre leur naissance et leur  sevrage, les chiots doivent être laissés seuls avec leur mère et ne pas être dérangés, ni manipulés. Durant cette période, les chiots vivent dans le calme, se nourrissent et apprennent de leur mère le langage de leur espèce et les bonnes manières de base.

C’est en moyenne à partir de l’âge de quatre semaines que l’on peut commencer petit à petit à entreprendre l’éducation d’un chiot, ainsi que sa socialisation.

Étant donné qu’au début de leur vie les chiots se trouvent encore chez leur éleveur, c’est le rôle de ce dernier de débuter leur éducation. Cette première étape dans l’éducation et la socialisation des chiots aura une grande influence sur leur capacité d’adaptation lors de leur adoption par une nouvelle famille.

C’est durant cette période que l’on doit également préparer le chiot au rôle qu’il devra jouer durant sa vie et à tous les éléments qu’il devra maîtriser pour le faire.

Ainsi, un chiot qui est destiné à devenir chien d’assistance ou chien-guide, devra savoir se déplacer en ville, repérer les dangers etc. Un chiot destiné à devenir berger devra rencontrer les animaux qu’il devra par la suite garder et défendre. Un chien de famille devra rencontrer des chats, des enfants, des adultes etc.

Tout le vécu de la période où un chiot apprend à socialiser sera gravé pour la vie et aura des retentissements sur le comportement du chiot à l’âge adulte. Il est donc important que toute découverte soit vécue agréablement et que toute rencontre soit sécuritaire et plaisante.

La socialisation débute lorsqu’il y a contact avec un nouvel élément: chat, chien, cheval etc. Les exercices de socialisation doivent être répétés de nombreuses fois et  doivent être supervisés pour s’assurer qu’il n’y ait aucune mauvaise expérience vécue par le chien et qui pourrait avoir une influence sur lui à long terme.

On socialise un chien seulement avec un autre chien totalement socialisé et avec des humains (enfants et adultes) ou d’autres animaux qui ne risquent pas de lui faire du mal.

Que ce soit un objet ou une personne, il est important de toujours débuter en mettant de la distance entre cette personne (ou l’objet) et le chien. Il faut également toujours utiliser un ton positif et récompenser le chien pour ses bonnes actions.

Pour réussir la socialisation d’un chien, il est nécessaire de l’exposer le plus possible à différents environnements. Par exemple, l’emmener régulièrement en voiture lui permettra de ne pas associer ces trajets aux visites chez le vétérinaire. L’emmener  dans les parcs, aux abords des lacs, dans des festivals, dans les rues de la ville et lui apprendre à se sentir à l’aise dans différents environnements, réduiront grandement les risques qu’il devienne craintif plus tard.

Il va sans dire qu’une bonne socialisation est primordiale dans le travail des associations qui forment des chiens d’assistance ou des chiens-guide. Pour la fondation Mira, ce sont les familles d’accueil qui remplissent ce rôle, l’objectif étant   de faire du chiot un animal équilibré et familier avec la plus grande variété de situations possible. C’est au prix de ce travail que le chien devient capable d’assister son maître handicapé dans tous les moments de sa vie.

Pour un chiot destiné à la vie familiale, on en demandera beaucoup moins, mais il est évident que son équilibre sera à son meilleur lorsqu’il aura de bonnes relations avec les êtres et les choses qui l’entourent.

 

 

Le comportement d'un chien est déterminé par des effets imbriqués de l'environnement (éducation, conditions de vie) et de l'hérédité.
Le comportement dépendra énormément de la manière dont il aura été socialisé, c'est dire si cette étape du dévelopement du chien est importante. Le chiot doit subir ce que l'on appelle une "double empreinte", c'est à dire celle de son espèce et celle d'autres espèces (dont l'homme).

La socialisation du chien est l'apprentissage des relations sociales.
Pour être socialisé correctement, le chiot devra avoir subit des manipulations par des hommes, des femmes, des enfants, il devra avoir vu différentes choses, senti plusieurs odeurs, en fait il devra avoir connu le plus grand nombre d'expériences possibles.

A partir du moment ou le chiot est capable de voir et d'entendre, il peut alors être socialisé.

Le chiot commence à entendre à 2 - 3 semaines
il est attiré par les êtres vivants à 4 - 5 semaines
il considère tout nouvel être vivant qu'il rencontre comme membre de sa famille jusqu'à 7 semaines
à 3 mois, le chien mis en contact avec une espèce animale qu'il ne connait pas aura plutôt peur
La 8ème semaine est une période assez critique, la peur de ce qui est nouveau s'installe.

Le bon comportement à adopter de la part du maître est de continuer à proposer au chien progressivement, en douceur, des situations nouvelles.

 

 

Les 5 ordres de base

 

En plus de toutes ces astuces qui vous permettront de vivre le quotidien en harmonie avec votre chien, l’école du chiot vous propose d’apprendre les 5 ordres de bases à votre animal : assis, couché, pas bouger, le rappel et la marche au pied.

Les séances peuvent ensuite s’adapter à la personnalité du chien, aux besoins du maître ou aux difficultés rencontrées dans la vie de tous les jours.

 

Et vous, êtes-vous déjà allé à l’école du chiot ?