Puce de chien : symptômes et traitement

 

Première au hit-parade des parasites externes du chien, la puce est un insecte qui se nourrit de sang. En piquant le chien, les puces provoquent des allergies. Le chien se gratte ou se mordille, parfois jusqu’au sang. Les lésions de grattage s’infectent et s’aggravent jusqu’à la pyodermite (infection de la peau), qui peut être plus ou moins grave.

Tous les chiens ne présentent pas la même sensibilité aux piqûres de puces. Dans le même groupe de chiens, certains peuvent se gratter alors que d’autres ne présentent aucune lésion de la peau, bien qu’ils soient parfois porteurs de puces. Par exemple, les Scottishs  sont assez sensibles aux DAPP (dermatite par allergie aux piqûres de puces). La puce vit essentiellement sur le sol, dans le milieu extérieur, et sa fixation sur le chien n’est que temporaire.

Si l’affection par les puces présente un caractère saisonnier, de la fin du printemps à l’automne, il n’est pas rare de voir des animaux souffrir de pullicose allergisante toute l’année, lorsque leur domicile est contaminé. Les puces et leurs déjections sont très faciles à voir dans le pelage du chien. Il faudra traiter le chien ainsi que l’environnement (panier, canapés, fauteuils, etc...)

 

Traitement contre les puces

 

Les laboratoires vétérinaires commercialisent des produits très efficaces pour traiter animaux et appartements, mais attention : certains produits peuvent être toxiques, en particulier pour les chiots. Un traitement désensibilisant complète la thérapie antiparasitaire. Soyez vigilant car les rechutes sont très fréquentes avec le retour de la saison des puces.

 

Remarque : l’ingestion de puces par le chien peut lui transmettre un ténia ; un vermifuge lui sera alors administré.

 

 

Les puces du chien en 4 questions

 

Les puces sont-elles dangereuses pour le chien ?

 

Dangereux, non, mais il existe une pathologie spécifique dont la puce est responsable : la DAPP (dermite par allergie aux piqûres de puces). Le chien est, en fait, allergique à la salive que la puce injecte quand elle suce son sang. Il développe alors un eczéma souvent suintant. Il se lèche ou se gratte. Une injection d’un produit calmant est nécessaire.

 

Peut-on attraper des puces ?

 

Si l’infestation est très importante, l’homme peut attraper des puces. Cela entraîne des petites piqûres visibles sous forme de petits points rouges.

 

Comment se débarrasser des puces ?

 

Il est très important, pour se débarrasser des puces, d’agir sur l’animal, mais aussi sur l’environnement. Les puces pondent leurs oeufs dans les parquets, les moquettes… Les bombes antiparasitaires, les colliers… sont parfaits pour l’élimination des puces. Il existe également des bombes pour l’environnement qui permettent de lutter contre les larves, oeufs de puces dans les moquettes, parquets…

 

Peut-on utiliser des produits anti-puces sur les jeunes animaux ?

 

Il faut, dans ce cas, utiliser des produits sous forme de poudre.

 

 

 

 

Tique du chien : symptômes et traitement

 

Les tiques sont des acariens qui mesurent quelques millimètres. Elles vivent sur les hautes herbes et dans les haies, et se fixent sur la peau du chien grâce à leur rostre. Elles piquent le chien pour se nourrir de son sang. Elles peuvent lui inoculer différents agents pathogènes dont le plus connu est le Babesia canis, qui provoque la piroplasmose.

 

Lorsque vous détectez une tique, il faut l’enlever. Pour cela, il faut utiliser un crochet anti-tique adapté à la taille de l'insecte. Engagez-le à la base de la tique contre la peau en abordant le parasite par le côté jusqu’à ce qu’il soit maintenu. Soulevez ensuite légèrement le crochet et tournez comme avec un tournevis, la tique se détache d’elle-même après quelques tours.. La petite lésion restante sera désinfectée avec un peu d’alcool.

 

Il existe également différents produits insecticides (collier, bombe, poudre, etc.) qui protègent votre chien contre les tiques. Ces produits ne sont pas toujours efficaces à 100 %, et il vaut mieux procéder à une inspection de la fourrure de votre chien après une promenade, ce qui vous permettra de détecter les parasites avant qu’ils ne pénètrent dans la peau.

 

 

 

Les tiques du chien en 4 questions

 

Comment reconnaître les tiques ?

 

Elles sont soit blanc-gris, soit de couleur marron. Se nourrissant de sang, elles sont grises à jeun et marron repues. Elles sont de la taille d’un grain de café.

 

Comment enlever une tique à son chien ?

 

Surtout, ne tirez pas dessus. Vous risquez de laisser les mâchoires de la tique accrochées à la peau de l’animal. Il faut utiliser une pince spécifique, ou pince à tique, adaptée au corps de l'insecte et qui permet de la retirer avec sa tête et ses mâchoires.

 

Que faire si les mâchoires de la tique sont restées ?

 

Rien, cela se transforme en petit kyste.

 

Est-ce dangereux pour les animaux ?

 

Oui, la tique transmet une maladie très grave aux chiens : la piroplasmose. Certaines tiques sont infestées par un parasite : le piroplasme. Il n’est pas dangereux pour elles. Mais en suçant le sang du chien, elles « injectent » ce parasite. Celui-ci se localise dans les globules rouges du chien et les fait éclater. Le chien est alors très anémié, il urine du sang et a une très forte fièvre. Il faut d’urgence consulter un vétérinaire car cette maladie peut être mortelle.

 

 

 

 

 

Gale du chien : symptômes et traitement

 

C'est un acarien qui est responsable de la gale du chien. On distingue les gales d’oreilles et les gales de corps.

 

La gale des oreilles

 

La gale auriculaire provoque une irritation du conduit externe de l’oreille. On peut voir des croûtes foncées. Le chien se gratte beaucoup les oreilles. Cette maladie touche surtout les jeunes animaux. Elle est très contagieuse, mais elle n’est pas transmissible à l’homme.

La mise en évidence de l’acarien au microscope par prélèvement de croûtes confirme très facilement le diagnostic. Le traitement consiste à appliquer dans l’oreille un médicament antiparasitaire en gouttes ou en pommade.

 

La gale de corps

 

La gale de corps est beaucoup plus grave, mais heureusement beaucoup plus rare que la gale d’oreilles. Elle est transmissible à l’homme, son diagnostic est plus difficile et son traitement est lourd et long. Les démangeaisons sont très intenses.

Si aucun traitement n’est appliqué, des complications peuvent conduire à la mort de l’animal. Bains antiparasitaires et shampooings anti séborrhéiques doivent être entrepris le plus tôt possible. L’animal atteint sera isolé pour ne pas contaminer les autres chiens, et les locaux seront désinfectés avec soin.

 

 

 

 

 

Mycose du chien

 

Les dermatomycoses (ou mycoses cutanées) sont extrêmement fréquentes chez le chien comme chez l’homme auquel elles se transmettent facilement. Les plus touchés sont les sujets jeunes.

Une mauvaise hygiène du pelage favorise l’apparition de cette maladie causée par des champignons. L’infection est transmise directement par l’animal ou survient au contact de terre ou de matériel infecté par des spores. Les lésions sont localisées sur le museau, les oreilles, aux extrémités des membres, à la base des griffes où elles engendrent une onychomycose.

 

Symptômes de la mycose cutanée

 

Elles réalisent de grandes plaques d’alopécie où le poil peut être arraché très facilement. La peau du chien présente une hyperkératose et se desquame. Avec le temps, les lésions se multiplient et finissent par s’étendre à presque tout le corps de l’animal.

 

Traitement contre la mycose cutanée

 

Le traitement consiste à administrer du griséofulvine par voie orale durant un mois, trois fois par jour. Afin d’empêcher que l’infection ne s’étende à d’autres régions du corps, et ne se transmette à d’autres animaux et à l’homme, il faut compléter ce traitement par des bains ou des pommades antifongiques. Il faut tondre les parties touchées avant d’appliquer tout traitement. Cette précaution préliminaire permet d’éliminer bon nombre de mycètes et permet aux médicaments topiques d’entrer plus facilement au contact des champignons.